Partager:

La semaine passée, le Dr Mukwege, fondateur de hôpital Panzi, profitait d’un échange de vues avec la sous-commission droits humains (DROI) du PE pour lancer une demande de protection. À la suite d’une initiative du Groupe S&D, le Parlement européen adoptait ce 17 septembre une résolution urgente dans ce sens. Ce texte appelle aussi la communauté internationale à traduire en justice les auteurs des crimes contre l'humanité commis en République démocratique du Congo (RDC).

En 2014, le Parlement européen décernait son prix Sakharov au Dr Mukwege, et celui-ci obtenait le Nobel de la Paix en 2018.

Maria Arena, eurodéputée S&D, présidente de la sous-commission droits humains du PE, rapporteuse du PE en la matière, a déclaré ceci :

« Bas les pattes du Dr Mukwege et de son hôpital Panzi ! Le Groupe S&D et le Parlement européen dans son ensemble sont solidaires du Dr Mukwege et de l’hôpital Panzi, qui sauvent chaque jour la vie de centaines de femmes dans la région du Nord Kivu en République démocratique du Congo (RDC). Il faut rapidement neutraliser les haineuses menaces de mort dénoncées récemment par le Dr Mukwege.  Et il faut assurer à celui-ci une protection robuste. »

« Nous appelons à nouveau la communauté internationale à enfin mettre en œuvre les recommandations du rapport Mapping. Il faut créer un tribunal international indépendant pour juger les crimes contre l'humanité commis en RDC avant 2002. »

« Nous sommes parfaitement conscients du rôle obscur joué par certaines entreprises occidentales dans le financement des conflits autour des minerais de la RDC. En tant qu’Européens, nous avons donc le devoir moral et la responsabilité politique d'exiger que justice soit faite. Sans justice, ni la paix, ni le développement, ni la démocratie ne peuvent fleurir. »

Isabel Santos, eurodéputée et membre S&D de la commission Affaires étrangères, a ajouté ce qui suit :

« Le Dr Mukwege se trouve dans une situation très fragile. Nous devons utiliser toute notre puissance pour assurer sa sécurité. Il est inacceptable que l’un des principaux et plus reconnaissables combattants pour la justice et contre l’impunité dans le monde, fasse aujourd’hui l’objet de menaces en raison de son travail et de ses déclarations. »

« Dans ce contexte, je salue la décision de la mission de stabilisation de l’ONU en République démocratique du Congo (MONUSCO) de continuer à protéger l’hôpital Panzi, où le Dr Mukwege joue un rôle si fondamental dans la vie d'un si grand nombre de femmes et jeunes filles, qui ont désespérément besoin de son aide. »

« Nous devons soutenir les organisations internationales qui lui permettent de continuer à se battre pour un meilleur avenir en RDC. Et nous devons mettre sous pression le gouvernement congolais afin qu'il mette en œuvre des réformes allant au-delà des demandes du rapport Mapping de 2010. »

Eurodéputés impliqués

SANTOS Isabel

SANTOS Isabel

Coordinateur
Portugal
ARENA Marie

ARENA Marie

Membre
Belgique

Contact presse S&D

Bernas Jan

BERNAS Jan

Press Officer
Italie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

« Les massacres au Yémen doivent s’arrêter – impossible de passer sous silence les responsabilités accablantes de l’Arabie saoudite et des Émirats Arabes », déclarent les S&D

Communiqué de presse

L’UE doit demander des comptes au Kremlin : il est temps d’imposer de nouvelles sanctions ciblées

Communiqué de presse

Pour les S&D, l’UE doit forger une stratégie africaine équitable et durable, gage de l’avenir des relations UE-Afrique