Partager:

Un procureur a déposé un acte d’accusation auprès de la Cour constitutionnelle de Turquie, afin d’obtenir la dissolution du parti démocratique du peuple (HDP). Les Socialistes & Démocrates au Parlement européen condamnent ce nouvel acte de répression contre ce parti, troisième au parlement turc.

L’acte d’accusation demande également l’interdiction politique de plus de 600 membres du HDP. Malgré le flux de condamnations émanant en permanence de l’Union européenne et de la communauté internationale, les autorités turques persistent dans leurs attaques contre leurs opposants politiques.

Nacho Sánchez Amor, eurodéputé S&D et rapporteur du Parlement européen pour la Turquie, a déclaré ceci :

« La demande de dissolution du HDP par le procureur général de Turquie témoigne clairement de l'absence totale de volonté des autorités turques de progresser dans les réformes touchant aux droits humains et à l’État de droit. Il s’agit d’une atteinte manifeste aux fondements de la démocratie. Si l’accusation aboutit, cette décision regrettable éloignerait encore plus la Turquie de l’UE, et constituerait un glissement de plus sur la pente autoritaire actuelle. »

« Pas plus tard qu’hier, le député HDP et militant des droits humains Ömer Farouk Gergerlioğlu était déchu de son siège et immunité de parlementaire, en raison d’un post sur un réseau social. Il devrait être incarcéré à tout moment. Juste après, les autorités turques tombaient encore plus bas en lançant une procédure judiciaire à mobile politique pour interdire le HDP. Cette procédure répondait à des appels lancés à répétition par les dirigeants des partis au pouvoir. »

« Dans ce contexte, nous appelons le gouvernement turc à respecter le pluralisme et la liberté d’expression des parlementaires, conformément aux protections garanties par la constitution du pays et par ses obligations internationales. Les partis d’opposition élus démocratiquement doivent pouvoir fonctionner librement, sans intimidation de la part du gouvernement. La mise en œuvre par les autorités turques de leurs menaces à l’encontre du HDP, aura de graves conséquences pour les relations déjà tendues entre la Turquie et l’UE. »

« Le HDP est un des deux partis frères du Groupe S&D. Partisan de la démocratie et de la paix, le HDP représente 6 millions d’électeurs turcs. Les intimidations qu’il subit en permanence doivent s’arrêter immédiatement. Dans le même esprit, nous répétons notre demande de libération de l’ancien coprésident du parti, Selahattin Demirtaş. Celui-ci est incarcéré depuis plus de 4 ans, en dépit de l'arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme ! »

Eurodéputés impliqués

SÁNCHEZ AMOR Nacho
SÁNCHEZ AMOR Nacho
Coordinateur
Espagne

Contact presse S&D

Czerny-grimm Inga
CZERNY-GRIMM Inga
Press Officer
Pologne

Sur le même sujet

Communiqué de presse
« Global Europe/IVCDCI ouvre une nouvelle phase de la coopération internationale de l’UE », affirment les S&D
Communiqué de presse
La communauté internationale ne doit pas abandonner la population afghane, particulièrement les femmes !
Communiqué de presse
Visite européenne de Biden : une occasion en or d’insuffler une nouvelle vie à l’agenda progressiste transatlantique et au multilatéralisme