Publié:
Partager:

Ce matin, le ministère de l’Intérieur turc démettait de leurs fonctions les maires des villes de Diyarbakir, Mardin et Van. Ceux-ci appartenaient au parti HDP. Ils ont été remplacés par les gouverneurs de leurs provinces. Par ailleurs, 418 autres personnes, conseillers et employés municipaux pour la plupart, ont également été placés en détention.

Kati Piri, eurodéputée et viceprésidente du Groupe S&D, a commenté comme suit ces décisions antidémocratiques des autorités turques :

« En Turquie, la volonté du peuple ne semble être respectée que quand elle sert l’AKP au pouvoir. Ces maires ont été élus dans leurs circonscriptions électorales il y a moins de cinq mois. Ce que l’AKP n’a pu obtenir par les élections, il le prend à présent par des moyens antidémocratiques et totalement illégaux. »

« Les populations kurdes disposent aussi de droits fondamentaux. On ne peut qualifier de terrorisme l’opposition légitime et démocratique au gouvernement. Le Groupe S&D soutient résolument toutes les forces démocratiques en Turquie. Nous exhortons le gouvernement à annuler cette décision injustifiée. »

« Ce n’est pas la première fois que le gouvernement turc remplace par ses affidés des maires élus démocratiquement. En dépit des destitutions précédentes et de la répression consécutive, 5 mois plus tard le HDP a remporté à nouveau les élections dans ces municipalités. »

Eurodéputés impliqués

PIRI Kati
Vice-président/e
Pays-Bas

Contact presse S&D

BERNAS, Jan
Political Advisor
Italie

Sur le même suje

Communiqué de presse

Trois activistes brésiliens de l’environnement et des droits humains nominés par les S&D pour le prix Sakharov 2019

Communiqué de presse

Les S&D demandent une commission parlementaire spéciale pour enquêter en profondeur sur les ingérences étrangères dans les processus démocratiques européens

Communiqué de presse

Nous sommes aux côtés de Kaftancioglu, grande figure de l’opposition en Turquie, contre son inacceptable condamnation à 9 ans de prison