Partager:

Ce 25 août avait lieu une réunion extraordinaire de la commission Affaires étrangères. Les Socialistes & Démocrates au Parlement européen ont pu y échanger de vues avec la dirigeante de l’opposition bélarussienne, Svetlana Tikhanovskaïa. Dans la foulée, les S&D lançaient un appel aux ministres des Affaires étrangères de l’UE, qui ont prévu une réunion informelle (un Gymnich) ces 27 et 28 août. Les S&D demandent une réévaluation de la politique européenne envers le régime bélarussien, la mise en œuvre rapide de sanctions ciblées, y compris contre Loukachenko, ainsi que le renforcement du soutien de l’UE à la population bélarussienne.

Kati Piri, viceprésidente S&D pour les affaires étrangères, a déclaré ceci :

« Non seulement le régime bélarussien a falsifié massivement les résultats des récentes élections présidentielles, il a aussi torturé et passé ses citoyens à tabac. En raison de cette répression sévère et violente de personnes manifestant pour leur droit démocratique à des élections libres et équitables, il est impératif que l’UE passe de sa politique actuelle d’engagement critique à une politique d’évaluation et de riposte critiques. Cela doit inclure l’éventualité d’une expulsion du Bélarus du programme du partenariat oriental. »

« A la veille de leur ‘Gymnich’, nous appelons les ministres de l’UE à réitérer la demande européenne de tenue de nouvelles élections libres et équitables ; à mettre en œuvre rapidement des sanctions ciblées contre tous les responsables de la falsification des élections et de la répression de la population bélarussienne, y compris Loukachenko ; et à coordonner ces sanctions avec des pays tiers qui partagent la vision européenne. Parallèlement, nous devons soigneusement éviter toute incidence négative sur la population bélarussienne. Celle-ci a déjà suffisamment souffert. »

Tonino Picula, eurodéputé et porteparole S&D en commission Affaires étrangères, a ajouté ce qui suit :

« Nous rendons hommage au courage et à la détermination affichés ces derniers jours et mois par les Bélarusses. Ils ont manifesté pacifiquement contre la falsification des élections et ils ont dénoncé la violence terrible exercée par le régime contre sa population. L’immense soutien dont bénéficie Svetlana Tikhanovskaïa prouve la soif de démocratie de cette population. »

« Il est évident que nous ne reconnaissons pas les résultats de ces élections : elles n’étaient ni libres ni équitables, n’ont pas permis la présence d’observateurs et n’ont pas respecté les normes internationales. Il faut tenir de nouvelles élections présidentielles. Tous les manifestants détenus doivent être libérés immédiatement, et tous les actes de violence et de traitement inhumain doivent faire l’objet d’enquête et de poursuites judiciaires. »

« Nous autres Socialistes & Démocrates sommes solidaires de la population bélarussienne. Nous soutenons ses aspirations à la représentation démocratique et à la participation politique. L’accord concernant l’exemption de visa, entré en vigueur ce 1er juillet, est un témoignage fort de notre soutien à la population de ce pays. »

Eurodéputés impliqués

PIRI Kati

PIRI Kati

Vice-président/e
Pays-Bas
PICULA Tonino

PICULA Tonino

Coordinateur
Croatie

Contact presse S&D

Pelz Silvia

PELZ Silvia

Press Officer
Allemagne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Pas de coopération avec les autorités du Bélarus qui répriment leurs citoyens !

Communiqué de presse

Lancement par le Groupe S&D d’une quatrième « Semaine de l’Afrique », pour un nouveau partenariat UE-Afrique, égalitaire et durable

Communiqué de presse

Les S&D saluent le plan d’investissement pour les Balkans occidentaux – et mettent en garde contre tout contournement de la démocratie ou de l’État de droit