Partager:

Lors d’un débat au Parlement européen, les eurodéputés S&D ont tiré la sonnette d’alarme au sujet de la situation inquiétante et dangereuse des défenseurs des droits humains et de l’environnement en Colombie. Ils appellent le gouvernement de ce pays à garantir la sécurité de ces personnes. Dans une résolution adoptée ce 29 avril, le Parlement européen réitère son soutien total à l’accord de paix en Colombie. Il y a cinq ans, cet accord mettait fin à un conflit qui a ravagé le pays durant un demi-siècle, fait plus de 240 000 victimes et plus de 100 000 disparus jusqu’à ce jour. Le Groupe S&D se félicite des progrès accomplis au cours des cinq dernières années, et réaffirme son attachement sans faille au processus de paix.

Javi López, eurodéputé et négociateur S&D pour la Colombie, président de la délégation à l’Assemblée parlementaire euro-latino-américaine (DLAT), a déclaré ceci :

« Signé en 2016 entre le gouvernement de Colombie dirigé par Juan Manuel Santos et les FARC, l’accord de paix définit des normes globales fondées sur une approche exhaustive, une détermination de s’attaquer aux racines du conflit, et la volonté d’offrir réparation sur les plans des droits et de la dignité des victimes. Aujourd’hui, nous célébrons les efforts accomplis jusque-là. Nous appelons toutes les parties à s’engager totalement dans la mise en œuvre complète de l’accord. Car il reste du pain sur la planche dans les domaines de la réforme rurale, de la justice de transition, du contrôle de l’État sur l’ensemble du territoire, et de la protection des défenseurs des droits humains et de l’environnement. La démocratie n‘est pas complète si les pouvoirs publics ne garantissent pas la sécurité des acteurs de celle-ci. »

Maria Manuel Leitão Marques, eurodéputée et coordinatrice S&D pour l’Assemblée parlementaire euro-latino-américaine (EuroLat), a ajouté ce qui suit :

« Si beaucoup de choses ont déjà été réalisées, il faut aller plus loin. L’inclusion de toutes les communautés, la réduction des inégalités et la protections des droits humains sont des sujets d’inquiétude pour notre Groupe. Le gouvernement colombien doit s’en occuper. L’UE et la Colombie sont des alliés stratégiques, prêts à poursuivre leur collaboration et à élaborer un programme constructif dans des domaines d’intérêt commun comme le changement climatique et la transition numérique. »

Eurodéputés impliqués

LEITÃO MARQUES Maria Manuel
LEITÃO MARQUES Maria Manuel
Membre
Portugal
LÓPEZ Javi
LÓPEZ Javi
Membre
Espagne

Contact presse S&D

Pelz Silvia
PELZ Silvia
Press Officer
Allemagne

Sur le même sujet

Communiqué de presse
« Global Europe/IVCDCI ouvre une nouvelle phase de la coopération internationale de l’UE », affirment les S&D
Communiqué de presse
La communauté internationale ne doit pas abandonner la population afghane, particulièrement les femmes !
Communiqué de presse
Visite européenne de Biden : une occasion en or d’insuffler une nouvelle vie à l’agenda progressiste transatlantique et au multilatéralisme