Publié:
Partager:

Ce 27 mars, les Socialistes & Démocrates votaient en faveur de l’instauration d’un nouvel « Instrument de voisinage, de coopération au développement et de coopération internationale » (IVCDCI). Celui-ci fusionne la plupart des Instruments de financement de l'action extérieure actuels en un instrument unique, destiné à aider les pays tiers de notre voisinage et au-delà. Conformément à la proposition du Parlement européen, le montant d’aide pour la période 2021-2027 s’élèvera à 93 milliards d’euros. Soit près de 4 milliards d’euros de plus que la proposition initiale de la Commission européenne. 

Pier Antonio Panzeri, eurodéputé S&D, corapporteur de ce dossier et président de la sous-commission Droits de l’homme, a déclaré ceci :

« Après approbation, ce nouvel instrument doté de plus de 90 milliards d’euros sera le principal outil de financement de l’action extérieure de l’UE. Il permettra à l’Europe de mieux assumer son rôle d’acteur mondial. Aucun État membre ne peut mettre en œuvre à lui seul un tel levier financier ! Les S&D étaient favorables à la fusion des différents instruments financiers, afin de pouvoir mobiliser avec plus de souplesse les fonds inutilisés. Cependant, cela ne peut se faire aux dépens du rôle du PE dans la gouvernance des fonds. Je suis heureux que les négociations aient permis d’augmenter l'implication du PE dans la définition des priorités, la programmation et le contrôle de l'utilisation des fonds. »

« Les fonds IVCDCI vont renforcer la coopération avec nos voisins les plus proches ainsi qu’avec d’autres pays hors UE, du monde entier. Ils vont aussi nous aider à remplir différents engagements internationaux relatifs aux Objectifs du développement durable à l’horizon 2030 et à l’Accord de Paris sur le changement climatique. Je suis particulièrement heureux qu’à la lumière des besoins croissants du travail dans le domaine des droits de l'homme, la promotion de la démocratie, de l’État de droit et du respect des droits de l'homme disposeront de fonds substantiellement plus importants. Par ailleurs, nous avons introduit une clause de suspension de l'assistance en cas de non-respect persistant de ces principes, avec à la clé la réorientation des fonds vers la société civile. » 

Norbert Neuser, eurodéputé et coordinateur S&D pour le développement, rapporteur fictif pour ce dossier en commission Développement, a ajouté ce qui suit :

« Je suis très satisfait de la manière dont les S&D ont élaboré ce rapport ! Nous avons fait la différence sur le plan de la mitigation du changement climatique. En effet, nous avons obtenu qu'un minimum de 45 % des dépenses contribue à la réalisation des objectifs climatiques, à la gestion et la protection de la biodiversité et à la lutte contre la désertification. Notre Groupe a obtenu que l’éradication de la pauvreté et les Objectifs du développement durable figurent au centre de l’attention et fassent partie des objectifs de l’Instrument. Conformément à notre combat pour la facilitation de l’accès des jeunes filles et des femmes à l’éducation, et pour leur intégration au marché du travail, nous avons obtenu que l’égalité des sexes et les droits et l’autonomisation des femmes et des jeunes filles devront constituer des objectifs d’au moins 85 % des programmes. »

Eurodéputés impliqués

NEUSER Norbert
Membre
Allemagne

Contact presse S&D

CZERNY-GRIMM Inga
Press Officer
Pologne

Sur le même suje

Communiqué de presse

« Les autorités turques doivent annuler leur décision injustifiée et antidémocratique de destituer les maires de Diyarbakir, Mardin et Van » , déclarent les S&D

Communiqué de presse

Les États-Unis doivent cesser de séparer les familles d’immigrés et de traiter en criminels les demandeurs d'asile, enfants compris

Communiqué de presse

Les S&D demandent des élections libres et équitables pour mettre fin à l'impasse politique au Venezuela