Partager:

Après un blocage d’une année, l’Eurogroupe est parvenu à un accord pour enfin actualiser le Mécanisme européen de stabilité (MES). Les lignes de crédit disponibles pour les pays de l’euro seront améliorées, et le MES devient un filet de sécurité financière pour le fonds de résolution unique, destiné à contribuer à la résolution bancaire à partir de janvier 2020.

Jonás Fernández, eurodéputé et porteparole S&D pour les affaires économiques et monétaires, a réagi comme suit à cet accord :

« Nous félicitons l’Eurogroupe pour la percée réalisée la nuit dernière au sujet de la réforme du Mécanisme européen de stabilité. Le Parlement européen demande depuis longtemps au Conseil la prompte mise en œuvre du filet de sécurité du fonds de résolution unique. Dans cette optique, et particulièrement dans le contexte de la crise actuelle, la décision de cette nuit constitue une avancée importante. »

« Le travail effectué dans le contexte de Next Generation EU, en particulier sur l’émission d'obligations de relance, apporte aux pays un soutien économique destiné à améliorer leurs systèmes de santé et d'enseignement. Or, la pandémie de COVID-19 met les banques sous pression, de sorte qu’il faut s’attendre à une hausse du nombre de prêts non performants. Le filet de sécurité prépare l’UE à mieux faire face à d'éventuelles défaillances bancaires, même si celles-ci sont aujourd'hui plus fortes et plus résilientes que lors de la dernière crise. »

« Il est juste dommage qu'il ait fallu tellement de temps au Conseil pour avancer sur ce dossier. Même s'il paraît technique, il permet d'éviter des souffrances aux personnes et aux entreprises. Dans la foulée de ce succès, j’encourage le Conseil à avancer à présent au sujet de la création d’un système d’assurance-dépôts européen et de l’achèvement de l’Union bancaire. »

Eurodéputés impliqués

FERNÁNDEZ Jonás

FERNÁNDEZ Jonás

Coordinateur
Espagne

Contact presse S&D

Pelz Silvia

PELZ Silvia

Press Officer
Allemagne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

C’est officiel : les directives pour l’obtention d’argent européen destiné à la relance intègrent des demandes socialistes clés

Communiqué de presse

Les S&D rejettent l’ajustement du MiFID, une dérégulation néfaste des marchés alors qu’il faudrait soutenir les PME

Communiqué de presse

« Facilité pour la reprise et la résilience : fait ! – L’échec n’était pas envisageable », déclarent les S&D