Partager:

Le Groupe S&D demande un soutien réel pour les personnes et les régions les plus durement touchées par la pandémie de COVID-19. Ce 7 septembre, la commission Développement régional (REGI) se prononçait sur l’initiative ReactEU proposée par la Commission européenne. Il s'agit d’augmenter de 47,5 milliards d'euros le financement des programmes en cours de la politique de cohésion. Si la commission REGI estime que cette initiative constitue un bon début de réponse, ses membres demandent des améliorations substantielles.

Constanze Krehl, eurodéputée et porteparole S&D pour le développement régional, corapporteuse du Parlement européen en la matière, a déclaré ceci :

« Le soutien de crise doit aller aux personnes les plus affectées par la pandémie. ReactEU est une bouée de sauvetage pour les gens. Il faut financer solidement cette initiative pour lui permettre de répondre à toutes les demandes du terrain. »

« Mais il faut aller plus loin. Le droit au financement doit remonter au 1er février 2020, début de la crise sanitaire. Les gens doivent pouvoir en bénéficier rétroactivement. Il est aussi important que l’argent de ReactEU aille aux régions transfrontalières. En effet, les fermetures des frontières ont touché celles-ci particulièrement durement. De même, les plus démunis et les jeunes doivent aussi bénéficier de ce financement. »

« En conséquence, nous allons instaurer des pourcentages minimums à affecter à Interreg, au Fonds social européen, au Fonds européen d’aide aux plus démunis, ainsi qu’à l’Initiative pour l’emploi des jeunes. Aucune région et aucune personne ne doivent rester sur la touche. »

« Notre but consiste à ramener la croissance, à créer et maintenir l’emploi, le tout aussi vite que possible et dans le cadre des objectifs à long terme des transitions verte et numérique. »

Note aux rédacteurs :

Le Conseil a retoqué à deux reprises la proposition initiale de la Commission européenne, qui prévoyait 55 milliards d’euros supplémentaires via ReactEU. Le Conseil a décidé de réduire ce montant de 7,5 milliards d’euros. Ce qui ramène le complément prévu à la somme acceptée ce 7 septembre en commission REGI, soit 47,5 milliards d’euros.

Cet argent sera déjà disponible dans le courant de l’exercice financier actuel, par le biais du Fonds européen de développement régional (FEDER), du Fonds social européen (FSE) et du Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD). Pour la période 2021-2022, l’argent proviendra de Next Generation EU.

Eurodéputés impliqués

KREHL Constanze Angela

KREHL Constanze Angela

Coordinateur
Allemagne

Contact presse S&D

Chiru Dana

CHIRU Dana

Press Officer
Roumanie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Relance de l’initiative « Une société progressiste » : il est temps de refonder le capitalisme – et nous avons un plan pour le faire

Communiqué de presse

En pleine crise du COVID-19, les S&D défendent les gens et la planète contre les idéologues incorrigibles de l’austérité

Communiqué de presse

« Ne perdons pas de temps dans la réalisation des promesses faites aux citoyens de l’UE ! », lancent les S&D à propos du programme de travail 2021 de la Commission