Partager:

Dans l’après-midi du 14 août, Robert Biedroń, eurodéputé S&D de Pologne, président de la délégation du Parlement européen pour les relations avec le Bélarus, était refoulé du Bélarus dès son arrivée à l’aéroport de Minsk. Il lui a été notifié que son nom figurait sur une liste du ministère de l’Intérieur, qu’il était donc placé d’office sur le prochain vol retour, sans autre forme de procès. Petras Auštrevičius, eurodéputé Renew de Lituanie et rapporteur permanent du Parlement européen pour le Bélarus, a même été interdit d’embarquement sur son vol pour Minsk.

Les deux eurodéputés avaient l’intention de visiter le pays, pour se rendre compte de la violence de la réaction des autorités aux protestations de masse. Celles-ci sont dirigées contre la fraude électorale aux élections présidentielles. Les eurodéputés voulaient aussi se faire une opinion sur la vaste répression dirigée contre les responsables politiques, les militants et les médias libres, partisans de la démocratie.

 

Avant d’embarquer pour son vol retour, l’eurodéputé S&D Robert Biedroń a déclaré ceci :

« En tant que membres du Parlement européen et représentants des institutions européennes, nous ne nous attendions pas à être traités de la sorte. »

« Le gouvernement bélarussien tente ainsi d’empêcher les observateurs indépendants et les médias libres d’obtenir des informations de première mais sur la situation du pays. Or, si les élections se sont déroulées normalement, si les accusations sur l’étendue de la répression sont mensongères, qu’ont-elles donc à cacher ? »

 

Eurodéputés impliqués

BIEDROŃ Robert

BIEDROŃ Robert

Head of delegation
Membre
Pologne

Contact presse S&D

Pelz Silvia

PELZ Silvia

Press Officer
Allemagne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Pas de coopération avec les autorités du Bélarus qui répriment leurs citoyens !

Communiqué de presse

Lancement par le Groupe S&D d’une quatrième « Semaine de l’Afrique », pour un nouveau partenariat UE-Afrique, égalitaire et durable

Communiqué de presse

Les S&D saluent le plan d’investissement pour les Balkans occidentaux – et mettent en garde contre tout contournement de la démocratie ou de l’État de droit