Partager:

Dix ans après l’invasion d’août 2008, la Fédération de Russie poursuit son occupation illégale des régions géorgiennes d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud, en sapant le droit international et violant les droits de l’homme. Le Groupe S&D soutient sans équivoque la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Géorgie et affirme que la résolution de ce conflit est cruciale pour le renforcement de la sécurité et de la stabilité dans toute l’Europe.

 

Clare Moody, eurodéputée S&D et viceprésidente de la sous-commission Sécurité et défense du PE, a déclaré ceci :

« La résolution adoptée aujourd’hui par le Parlement européen vise à exprimer la solidarité de celui-ci avec la population de Géorgie, et à montrer que l’UE n’a pas oublié les évènements de 2008. Nous ne pouvons pas accepter l'occupation permanente de 30 pourcent du territoire de ce pays. »

« Dans cette optique, je salue l’initiative de paix géorgienne, baptisée ‘Un pas vers un meilleur avenir’, et la note positive qu’elle exprime. J’espère qu’en dépit de ces dix années d’occupation, nous pourrons contribuer à améliorer les relations entre les personnes séparées par les barrières entre l’Abkhazie, la région de Tskhinvali en Ossétie du Sud et le reste de la Géorgie. »

« Par ailleurs, la Géorgie fait preuve d’une réussite  remarquable dans sa transition socioéconomique et ses réformes proeuropéennes. Le pays est aujourd’hui beaucoup plus fort qu’il y a dix ans, et il servir de modèle à l’ensemble des pays du Partenariat oriental de l’UE, y compris dans sa manière de gérer l’occupation. »

« Cependant et en dépit de ces efforts, des détentions illégales, des kidnappings et même des assassinats continuent à se produire dans les régions occupées. Celles-ci sont isolées par les forces russes, qui ont installé des barrières artificielles le long de la ligne d'occupation. Nous condamnons ces actions dans les termes les plus forts, et nous demandons une action résolue pour traduire leurs auteurs en justice. »

« Dans le même esprit, nous continuons à demander à la Fédération de Russie le retrait de toutes ses forces militaires du territoire géorgien, ainsi que le respect de ses obligations internationales. »

Contact presse S&D

Czerny-grimm Inga

CZERNY-GRIMM Inga

Press Officer
Pologne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Les S&D demandent des sanctions ciblées à l’encontre de ceux qui violent les droits humains en Azerbaïdjan

Communiqué de presse

25e anniversaire du génocide de Srebrenica : nous ne devons jamais oublier !

Communiqué de presse

Les actions unilatérales de la Turquie menacent la paix et la sécurité en Méditerranée orientale