Publié:
Partager:

Ce 15 mars, le Parlement européen adoptait un rapport qui définit ses priorités pour le budget 2018 de l’UE. Avec ce vote, le PE témoigne de sa volonté de se battre afin d’assurer à l’Europe les moyens pour faire face aux défis qui l’attendent. Dans ce contexte, le Groupe S&D œuvre en faveur de l’adoption d’un budget qui vise à doper la croissance économique, créer des emplois de bonne qualité et faire face aux questions migratoires.

Daniele Viotti, eurodéputé S&D et responsable de la position du Groupe S&D concernant le budget 2018, a déclaré ceci :

« Afin de remplir ses obligations et faire face aux nouveaux défis, l’UE a besoin d’un budget progressiste correctement financé. En effet, le chômage et le chômage des jeunes restent beaucoup trop élevés dans un grand nombre d’États membres. Dans ces conditions, le budget 2018 de l’UE doit donner la priorité à la croissance et contribuer à doper la croissance et la compétitivité de l’Europe. Nous demandons donc plus de fonds pour combattre le chômage des jeunes et faire en sorte qu’aucun jeune Européen ne reste sur le bord de la route. »

« Si la question des réfugiés et des immigrants ne fait plus la une en Europe, nous ne pouvons pas juste l’oublier. Nous avons besoin d’un budget européen capable de gérer l’immigration de manière équitable et humaine. »

Eider Gardiazábal Rubial, eurodéputée et porteparole S&D en commission des budgets du PE, a ajouté ceci :

« Les gouvernements nationaux demandent constamment à l’UE de prendre plus de responsabilités. Toutefois, ils ne sont pas aussi disposés à accorder à l’UE les moyens de cette ambition. Or, il faut que les instruments comme le plan d’investissement extérieur et les fonds fiduciaires de l’UE disposent des ressources requises pour faire face aux grands défis de notre époque. »

« Par ailleurs, les dernières années ont démontré la nécessité pour l’UE de disposer d’un budget flexible, capable de s’ajuster aux défis imprévus dès leur apparition. »
Le rapport du Parlement européen sera intégré au projet de budget de la Commission européenne, que celle-ci présentera fin mai 2017.

Eurodéputés impliqués

GARDIAZABAL RUBIAL Eider

Coordinateur
Espagne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

« Le prochain CFP doit être en place au 1er janvier 2021 – faute de quoi, il faudra un filet de sécurité pour protéger les bénéficiaires des programmes actuels de l’UE », déclarent les S&D

Communiqué de presse

Prochain budget de l’UE : aux yeux des S&D, le Conseil n’a pas de vision européenne

Communiqué de presse

« Nous n’accepterons jamais une proposition de budget qui laisse des personnes et des régions sur la touche », indique Iratxe García à Charles Michel