Publié:
Partager:

Ce 8 mai, les eurodéputés S&D organisaient au Parlement européen un séminaire sur la migration. Dans ce cadre, ils ont demandé que l’égalité de traitement et de droits constitue un des piliers de la politique migratoire européenne. Des experts et des parties prenantes participaient également au séminaire. Ensemble, les participants ont abordé des questions comme les opportunités et défis qui accompagnent l’arrivée de nouveaux immigrants en Europe, et les approches pour garantir leur pleine intégration au marché du travail et à notre société, sans discrimination et sans application de normes différentes.

Parmi les experts figuraient des représentants de la Commission européenne, de l’Organisation internationale du Travail, d’Eurofound, de la Confédération européenne des syndicats et du Conseil européen sur les réfugiés et exilés, ainsi que des représentants des migrants.

Udo Bullmann, eurodéputé et viceprésident du Groupe S&D pour les affaires économiques et sociales, a déclaré ceci :

« Les migrants optent pour l’UE pour diverses raisons, économiques ou humanitaires. Or, nous rejetons tous les efforts des populistes pour répandre la haine, la xénophobie et le racisme parmi les citoyens européens. En effet, si notre sens de la solidarité et l’obligation d’aider les personnes dans le besoin doivent s’appliquer aux migrants, les progressistes considèrent par ailleurs l'immigration et l'intégration des immigrés comme une opportunité pour nos économies et nos sociétés. »

« En effet, l’immigration peut contribuer à combler les pénuries de compétences dans des segments clés de notre marché du travail, et elle peut soutenir le développement positif de notre main d'œuvre. De plus, les immigrés nous rapportent plus d'impôts et de contributions sociales qu’ils ne reçoivent d’avantages. Les statistiques indiquent clairement que leur taux de participation à la main d'œuvre est plus élevé que celle des non migrants. Tout ceci montre clairement que, lorsque l’immigration est gérée équitablement, elle apporte plus d’opportunités qu’elle ne pose de risques et elle peut devenir une réussite absolue, tant économiquement que socialement. Pour réaliser cela, toutefois, il faut garantir aux immigrés l’égalité de traitement avec les citoyens du pays. Il faut veiller à ce que la législation en vigueur ne permette aucune exploitation, que ce soit sous forme d’emplois précaires ou de dumping social. »

Brando Benifei, eurodéputé et rapporteur S&D pour la migration et l’intégration du travail, a ajouté ceci :

« L’Union européenne a besoin d’améliorer et d’accroître la mobilité des travailleurs. Parallèlement, ses citoyens doivent être libres de travailler dans toute l’Union, moyennant un traitement égal et indépendamment de leur pays d'origine. Dans cet esprit, nous autres Socialistes & Démocrates œuvrons à la mise en place d'un système européen authentique, qui tire le meilleur parti de notre atout majeur : nos citoyens. »

« En conséquence, l’UE doit se doter d’une politique migratoire du travail, protectrice des normes sociales et libertés individuelles les plus élevées ainsi que des personnes les plus menacées par l'exclusion ; qui combat le chômage et décrète des règles équitables pour tous. Si l’Europe a créé un marché unique, les marchés du travail et les droits sociaux restent extrêmement segmentés à travers ses États membres. Cela déséquilibre profondément le tissu social de notre société, et nous devons d’urgence nous attaquer à ce problème. »

« Si nous n’avons toujours pas de vraie politique migratoire à l’échelle de l’UE, la Commission a déposé aujourd’hui une série de propositions de loi importantes. Il nous appartient, à présent, de faire en sorte que tous les nouveaux outils contribuent à la réalisation de l’objectif : la création d’emplois de grande qualité et mieux payés. La résolution sur le pilier des droits sociaux adoptée par le Parlement européen constitue un bon guide pour cette réalisation ! »

Eurodéputés impliqués

BULLMANN Udo

Coordinateur
Allemagne

BENIFEI Brando

Head of delegation
Membre
Italie

Contact presse S&D

Hélin-villes Solange
Head of Unit

HÉLIN-VILLES Solange

France

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Une délégation S&D se rend à Kigali pour l’assemblée UE – ACP, afin de promouvoir une approche progressiste des questions climatique et migratoire

Communiqué de presse

Les S&D demandent à Olivér Várhelyi de confirmer par écrit sa rupture avec ses actions passées liées à Viktor Orbán

Communiqué de presse

« Malgré l’opposition du Conseil, nous sommes solidaires des Belges licenciés », déclarent les S&D