Publié:
Partager:

Ce 30 janvier, la Commission européenne présentait devant le Parlement européen son programme de travail pour 2020.

 

À l’issue du débat en plénière, la présidente des Socialistes & Démocrates, Iratxe García, a déclaré ceci :

« Ce programme reflète correctement nos demandes fondamentales relatives à la transformation écologique, sociale et économique dont l’UE a besoin. Il intègre les promesses faites à notre Groupe en échange de notre soutien à l’investiture de la présente Commission et à l’acceptation des lignes directrices de celle-ci. Ceci est en partie dû à la bonne collaboration entre ce parlement et le viceprésident de la Commission Maroš Šefčovič. »

« Si les grandes lignes sont bien là, nous serons vigilants sur leur mise en œuvre. De nombreuses mesures sont prévues, et nous nous assurerons de leur traduction effective en textes de loi. »

« La Commission adopte nos demandes pour une transition juste et équitable, dans le cadre d'un New Green Deal qui doit apporter le bien-être à tous. Nous espérons que le Conseil écoutera tant la Commission que ce parlement, et qu’il prendra acte de la nécessité de disposer d’argent frais pour garantir une transition douce vers un modèle sociétal et économique durable. »

« L’Union peut être plus ambitieuse dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre, viser un objectif de réduction de 55 % à l’horizon 2030 – à condition de s’en donner les moyens. »

« En conséquence, nous espérons que le prochain cadre financier pluriannuel finance correctement ce programme de travail – et qu’il prévoie également de nouvelles ressources propres et de la souplesse pour permettre aux budgets nationaux de réaliser des investissements durables. Mon groupe continuera à œuvrer en faveur de l’intégration des ODD de l’ONU au Semestre européen, et pour que les objectifs sociaux et écologiques soient mis sur le même pied que les objectifs budgétaires. »

 

Simona Bonafè, viceprésidente S&D pour les affaires parlementaires et les relations interinstitutionnelles, a ajouté ce qui suit :

« La Commission accepte notre demande de construction d’une Europe de la solidarité, fondée sur les 20 principes du socle social, et comprenant une garantie forte pour les enfants ainsi qu’un instrument légal d’instauration d’un salaire minimum équitable pour tous. »

« Nous continuerons à demander une approche de la migration et du droit d’asile fondée sur la solidarité entre États membres. »

« Pour ce qui concerne les ressources financières, nous regrettons que le programme ne prenne aucun engagement ferme concernant la révision des règles budgétaires européennes. Il s'agit de passer du Pacte de stabilité et de croissance à un pacte de croissance pour la stabilité. Dans cette optique, nous demandons l’instauration d’une règle d’or relative aux investissements durables des États membres. »

Eurodéputés impliqués

GARCÍA PÉREZ Iratxe

President/e
Espagne

BONAFÈ Simona

Vice-président/e
Italie

Contact presse S&D

Martin De La Torre Victoria
President's spokesperson

MARTIN DE LA TORRE Victoria

Espagne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Iratxe García appelle l’Eurogroupe à se montrer à la hauteur de ce moment historique

Communiqué de presse

« L’Eurogroupe doit faire preuve de détermination pour préserver la zone euro d’un choc économique mondial », affirment García et Stanichev

Communiqué de presse

« On peut reporter la COP26 », déclarent les S&D, « mais notre attachement au Green Deal et à la législation sur le climat est indéfectible »