Publié:
Partager:

Les Socialistes & Démocrates appellent la Commission européenne à présenter un plan de relance ambitieux, à la hauteur de l’urgence économique créée par le COVID-19. Lors du débat au Parlement européen prévu dans la journée du 13 mai, ils soutiendront une résolution commune qui sera soumise le lendemain au vote en plénière. Ce texte demande un plan de relance fort et fructueux.

Simona Bonafè, viceprésidente S&D, a déclaré ceci :

« La présidente de la Commission européenne pourra compter sur notre soutien si elle fait preuve d’ambition. Dans la cas contraire, elle peut compter sur notre critique ! »

« Car l’Europe n’émergera indemne de cette crise qu’à condition de faire preuve de courage et d’ambition. Or, et malgré les efforts déployés par la Commission pour présenter son plan de relance, nous n’avons toujours aucune clarté en la matière.  Voilà pourquoi nous devons utiliser cette résolution pour presser la Commission européenne à agir plus vite et mieux. Le large accord réalisé autour de cette résolution signale clairement que les eurodéputés prennent très au sérieux leur responsabilité envers les citoyens. »

« Dans cet esprit, nous envoyons un message très clair à la Commission et au Conseil : nous sommes là pour les citoyens européens. Ceux-ci ont besoin d’un plan de relance ambitieux, d’au moins 2 000 milliards d’euros, principalement sous forme de subventions et non de prêts – et ce plan doit être mis en place dans les plus brefs délais. Nos économies ont besoin de ces ressources maintenant. »

Eider Gardiazabal, eurodéputée et porteparole S&D pour le budget, a ajouté ce qui suit :

« Le principal message que nous envoyons au Conseil est le fait que le Parlement européen a réalisé un très large accord autour de cette résolution. Si nous avons pu le faire, ils peuvent le faire aussi.  Nous devons montrer que nous avons tiré les leçons de la dernière crise et que nous n’allons pas répéter les mêmes erreurs. Les gens, les PME, les régions doivent savoir que nous sommes à leurs côtés et que nous les soutiendrons, quels que soient les instruments européens requis à cet effet. »

« En conséquence, un CFP ambitieux et un plan de relance massif sont inévitables. Et, bien entendu, l’Union aura besoin d’une révolution budgétaire pour le remboursement, en toute sérénité, de cet investissement public massif. »

Jonás Fernández, eurodéputé et porteparole S&D pour les affaires économiques et monétaires, a précisé les points suivants :

« Nous demandons ce plan de relance massif dans le but de transformer nos économies et de renforcer leur résilience. Il s’agit de réaliser des investissements stratégiques de soutien aux PME, de hausse des offres d’emploi, d’amélioration des compétences, afin de minimiser les conséquences de la crise sur les travailleurs, les consommateurs et les familles. En conséquence, nous demandons que la priorité soit donnée aux investissements dans le cadre du Green Deal et de la stratégie numérique. Il faut réaliser la souveraineté européenne dans des secteurs stratégiques, par la mise en place d’une stratégie industrielle cohérente, par le raccourcissement et la diversification des chaînes logistiques et par la réorientation des politiques commerciales. »

« La riposte de l’Europe à la crise ne peut pas être la même qu’en 2008, lorsqu’on a laissé les gens couvrir les dettes tandis qu’on protégeait les banques. »

Eurodéputés impliqués

BONAFÈ Simona

BONAFÈ Simona

Vice-président/e
Italie
FERNÁNDEZ Jonás

FERNÁNDEZ Jonás

Coordinateur
Espagne
GARDIAZABAL RUBIAL Eider

GARDIAZABAL RUBIAL Eider

Coordinateur
Espagne

Contact presse S&D

Chiru Dana

CHIRU Dana

Press Officer
Roumanie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Ajustement du CRR : les nouvelles règles poussent les banques à pomper de l’argent dans l’économie réelle

Communiqué de presse

Sur initiative des S&D, la plénière de ce jour manifeste une unité sans précédent, pour un budget ambitieux, social et respectueux du climat

Communiqué de presse

Lettre conjointe des présidents des groupes du PE aux dirigeants de l’UE, à la veille de la réunion du Conseil européen