Partager:

Les négociations au sujet du prochain budget pluriannuel et du plan de relance européens vont reprendre. Dans cette perspective, le Groupe S&D appelle le Conseil européen à faire preuve de plus d’ambition concernant la mise en place d’un nouveau système durable de ressources propres. La commission des budgets est appelée à se prononcer, ce 1er septembre, sur l’instauration de sources de revenu nouvelles, innovantes et additionnelles pour le budget de l’UE. Les Socialistes & Démocrates voteront en faveur de ces propositions. Le Groupe S&D est favorable aux sources suivantes de nouveaux revenus : une assiette commune consolidée pour l'impôt sur les sociétés ; l'imposition des services numériques; une taxe sur les transactions financières ; un impôt sur les déchets plastiques non-recyclés; ainsi que le système d’échange de quotas d'émission.

Eider Gardiazabal, eurodéputée et porteparole S&D pour le budget, a déclaré ceci :

« La ‘négobox’ présentée par Charles Michel en juillet, qui comprenait des ressources propres, est nettement insuffisante. Si le Conseil pense que les revenus provenant de la taxe sur les plastiques, du mécanisme d’ajustement carbone et d’un impôt numérique suffiront à financer les besoins financiers supplémentaires de l’Union, il se trompe lourdement. »

« Or, la proposition de notre Groupe est beaucoup plus élaborée et stratégique. Conçue pour doter l’Union de meilleurs outils de lutte contre les effets de la pandémie, elle veille aussi au maintien des projets en cours. En conséquence, nous exhortons le Conseil européen à penser aux gens et à repenser sa position ! »

Elisabetta Gualmini, eurodéputée et porteparole S&D pour les ressources propres, a ajouté ce qui suit :

« Les dirigeants européens doivent comprendre que le moment est venu de donner à l’UE le pouvoir de financer le plan de relance pour aider les citoyens - et non d'alourdir leur fardeau. À l’heure actuelle, les contributions nationales financent près de 70 % du budget européen. Si l’UE veut affirmer sa légitimité opérationnelle, elle doit changer cette situation ! À travers le vote d’aujourd’hui, nous proposons l’instauration d’un calendrier légalement contraignant et destiné à mettre en place un panier ambitieux de ressources propres, liées à la mise en œuvre des politiques européennes. De plus, ces politiques ont pour but de réaliser une croissance durable et inclusive. C’est du gagnant-gagnant ! »

« La protection de l’environnement, la garantie de l’équité sociale et la promotion d’une plus grande équité sur le marché intérieur constituent les pierres angulaires de la proposition de notre Groupe pour un nouveau système de ressources propres. »

Note aux rédacteurs :

Toutes les propositions du Groupe S&D en matière de ressources propres sont ici.

Documents concernés

Reform of the System of Own Resources of the EU for the 2021-2027 Multiannual Financial Framework

Eurodéputés impliqués

GARDIAZABAL RUBIAL Eider

GARDIAZABAL RUBIAL Eider

Coordinateur
Espagne
GUALMINI Elisabetta

GUALMINI Elisabetta

Membre
Italie

Contact presse S&D

Chiru Dana

CHIRU Dana

Press Officer
Roumanie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Financement du Green Deal : pas un euro des fonds publics ne doit servir à nuire aux gens ou à la planète

Communiqué de presse

Les eurodéputés et les députés nationaux S&D s’engagent à faire progresser le prochain budget de l’UE ainsi que les nouvelles ressources pour financer le plan de relance

Communiqué de presse

Les S&D demandent un calendrier contraignant pour l’instauration de ressources propres européennes