Publié:
Partager:

Le Groupe S&D a voté le projet de budget 2018 de l'UE. Celui-ci demande un supplément de financement pour doper la croissance, renforcer la cohésion et faire face aux nombreux défis auxquels l’UE est confrontée.

Ce projet de rapport constitue la première réponse officielle du Parlement européen au projet de budget 2018 avancé par la Commission. Il fait office de mandat pour les négociations du PE avec le Conseil et la Commission, qui commenceront le 13 juillet.

Daniele Viotti, eurodéputé et négociateur S&D pour le budget 2018, a déclaré ceci :

« Le projet de budget de la Commission va dans la bonne direction, même s’il subsiste une large marge d’amélioration. Je suis satisfait de constater qu’il présente des engagements en hausse par rapport au budget 2017 de l’UE. Toutefois, la proposition de la Commission reste nettement en-deçà des priorités exprimées par le PE et le Conseil : croissance durable, emplois décents et de qualité, cohésion socio-économique, immigration et changement climatique. »

« Si l’Union veut réellement réaliser ses promesses et répondre efficacement aux nombreux défis qui l’attendent, elle doit prévoir les financements appropriés. Il faut investir plus pour réaliser une croissance durable et contribuer à la création d’emplois décents et de qualité, et en particulier pour contrer les coupes dans les projets prévus dans le cadre du Fonds européen d'investissement stratégique (FEIS). Dans cette optique, au cours des prochains jours et semaines nous mettrons la pression sur la Commission pour qu’elle tienne ses engagements politiques. »

Eider Gardiazabal Rubial, eurodéputée et porteparole S&D en commission des budgets, a ajouté ce qui suit :

« Je souhaite rappeler au Conseil que sa position sur le budget 2018 doit être conséquente avec les priorités politiques de l’Union. Cette position devrait donc être authentiquement politique et pas un simple ajustement, qui coupe dans le budget sans tenir compte des besoins. »

Note aux rédacteurs

Le projet de budget 2018 présenté le 30 mai 2017 par la Commission européenne prévoit 161 milliards d’euros en crédits d’engagement (+1,4 %par rapport au budget 2017 de l’UE) et 145 milliards d’euros en crédits de paiement (+8,1 % par rapport au budget 2017 de l’UE).

Eurodéputés impliqués

GARDIAZABAL RUBIAL Eider

Coordinateur
Espagne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Conservateurs et libéraux rejettent un instrument clé pour la répression de l’évitement fiscal

Communiqué de presse

Budget 2021-2027 de l’UE : « Une réduction du CFP coûterait très cher aux citoyens », mettent en garde les S&D

Communiqué de presse

« Le Conseil doit débloquer avant la fin de l’année les négociations du prochain budget pluriannuel », déclare Iratxe García