Publié:
Partager:

Ce 31 janvier au Parlement européen, les eurodéputés S&D soutenaient une proposition de développement d’un chargeur universel pour smartphones, obligatoire au sein de l’UE. Le Parlement demande des mesures d’urgence destinées à faciliter la vie de millions de citoyens européens et à produire des effets environnementaux positifs. 

Alex Agius Saliba, eurodéputé et négociateur S&D pour ce dossier, a déclaré ceci :

« Le moment est venu de produire un chargeur universel européen pour téléphones portables. Dans cette optique, le Parlement européen a fait tout ce qui était en son pouvoir pour s’assurer qu’après 10 années de promesses, la Commission européenne décide enfin d’imposer le chargeur universel européen. Celui-ci doit servir autant aux téléphones portables qu’aux autres petits et moyens appareils électroniques comme les tablettes, lecteurs de livres électroniques, cameras intelligentes et électronique prêt-à-porter (wearable). »

« Cela fait plus d’une décennie que le développement d’un chargeur universel était laissé au bon vouloir de l’industrie. Inutile de dire que nous n’acceptons plus cette situation. Le marché a besoin d’une régulation au profit des consommateurs, et pour mettre fin à la production de déchets électroniques évitables. Nous pensons que cette proposition facilitera la réutilisation de dispositifs électroniques anciens, qu’elle permettra de réaliser des économie et d'éviter aux consommateurs et à l’environnement des coûts inutiles. À présent, la Commission européenne doit faire appel à tous ses pouvoirs législatifs pour pousser l’industrie à développer ce chargeur universel pour appareils électroniques en général et téléphones portables en particulier ! »

Christel Schaldemose, eurodéputée et porteparole S&D pour le marché intérieur et la protection des consommateurs, a ajouté ce qui suit :

« Chaque année, la quasi-totalité des ménages de l’Union européenne est confrontée au problème des chargeurs obsolètes et usés. Selon les estimations, cette situation générerait chaque année pas moins de 51 000 tonnes de déchets. En effet, chaque achat d’un nouvel appareil va de pair avec l'achat d'un nouveau chargeur adapté. Et lorsqu’on voyage, il faut emporter différents types de chargeurs. Cette situation restreint la liberté de mouvement des citoyens de l’UE ainsi que leur pleine participation à la société, et elle génère des déchets évitables. »

Note aux rédacteurs :

En 2014, le Parlement européen adoptait la directive relative aux équipements radioélectriques (RED). Les États membres avaient jusqu’au 13 juin 2016 pour la transposer en législation nationale. Cette directive révisait celle de 1999, qui définissait les spécifications auxquelles devaient répondre les équipements radioélectriques (télévisions, téléphones portables, Wi-Fi, Bluetooth, etc.) en matière de sécurité, de protection de la santé et de compatibilité électromagnétique.

Le chargeur universel constituait un point crucial des négociations de cette directive, à laquelle la commission IMCO attachait une grande importance. Les constructeurs n’avaient le droit de commercialiser que durant une année transitoire des équipements radioélectriques uniquement compatibles avec la directive de 1999. Dès le 13 juin 2017, les équipements radioélectriques devaient se conformer à la nouvelle directive du 13 juin 2016.

Malgré les efforts déployés par la Commission européenne, les accords volontaires entre acteurs industriels n’ont pas produit de résultats satisfaisants.

En conséquence, l’UE doit intervenir d’urgence dans ce dossier. L’Union doit adopter de toute urgence une norme relative à un chargeur universel destiné aux équipements radioélectriques. Dans cette optique, nous appelons la Commission à adopter par acte délégué et d’ici juillet 2020 les mesures contraignantes requises pour instaurer le chargeur universel, en tant que supplément à la directive 2014/53/UE.

Eurodéputés impliqués

AGIUS SALIBA Alex

Coordinateur
Malte

SCHALDEMOSE Christel

Head of delegation
Coordinateur
Danemark

Contact presse S&D

CHIRU Dana

Press Officer
Roumanie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Europe numérique et IA : aux yeux des S&D, la Commission européenne doit amplifier la dimension sociale des ambitions numériques de l’UE

Communiqué de presse

Pour les S&D, la stratégie numérique européenne ne doit laisser personne sur la touche

Communiqué de presse

Pour les S&D, la faillite alarmante de Thomas Cook pointe la nécessité d’une législation européenne garante des droits des travailleurs et des consommateurs