Publié:
Partager:

Ce 4 avril, les eurodéputés S&D votaient contre des mesures destinées à imposer la collecte et l’enregistrement des empreintes digitales de tous les citoyens européens sur les nouvelles cartes d’identité. Le Groupe S&D estime que cette décision doit être laissée aux États membres afin de permettre un vrai débat à l’échelle nationale.  

Sylvia-Yvonne Kaufmann, eurodéputée S&D responsable de l’actualisation de la règlementation relative aux cartes d'identité, a déclaré ceci :

« Nous sommes des partisans résolus de l’actualisation des normes qui régissent les cartes d’identité, afin d’en faciliter l’utilisation et rendre plus difficile la falsification. Nous nous sommes engagés constructivement tout au long de ces négociations, et nous avons réussi à obtenir des protections clés de la vie privée des citoyens. Cependant, nous ne pouvions pas soutenir l’accord final mis en avant par le Conseil. En effet, ce texte rendait obligatoire la collecte et l’enregistrement, par les gouvernements, des empreintes digitales sur toutes les nouvelles cartes d’identité. Or, cette décision devrait se prendre à l’échelle nationale pour permettre un vrai débat au sujet de la nécessité et de la proportionnalité de la détention de ces informations personnelles. Comme toujours, il faut rester vigilants par rapport aux arguments simplistes et trompeurs qui prétendent que l’abandon de nos droits et libertés est le seul moyen d’assurer notre sécurité. Cela est une présentation des choses fausse et dangereuse. »

« Il est honteux que les groupes du centre et de la droite aient bloqué une tentative de permettre un vote séparé sur cette question spécifique, alors que nous avons soutenu la majorité de ces propositions. Notre Groupe se battra toujours pour les vraies solutions qui assurent la sécurité des gens – sans présenter l'argument fallacieux qu'il faut limiter drastiquement la liberté individuelle au nom de la sécurité. »

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Le Royaume-Uni choisit de jouer la montre, nous restons sur notre position

Communiqué de presse

Les ripostes frontalières au COVID-19 étaient confuses et discriminantes

Communiqué de presse

« Le Royaume-Uni doit tenir ses promesses », déclare le Groupe S&D